Morte saison

Cette vignette a été d’abord écrite en anglais en réponse au « défi » de @Curator@mastodon.art‘s que l’on trouvera :  quatre images, 200 mots. Je ne savais pas si c’était 200 par image or 50, et j’aime les courts courts 🙂 et en plus la traduction EN->FR fait que je peux me permettre de dépasser un peu. 🙂

La neige s’est accumulée. Encore. Sur les couches précédentes.

Je devrais être habitué maintenant, mais non.

La plupart des auvents ont déjà cédé, et certains des toits en plastiques des abris à vélo.

Hier, c’est une maison entière qui s’est effondrée sous la neige.

*

Donc.. J’ai quitté le village et progressé cahin-caha dans la neige jusqu’aux bosquets, puis dans la forêt. Là, moins de neige – pour l’instant.

J’ai poursuivi mon chemin jusqu’à la rive du lac.

Il y a une maison là-bas, tournée vers l’est et en partie protégée du vent, donc il y fait froid mais sans neige.

*

Ceux qui vivaient là aimaient le soleil matinal. Une des pièces a de grandes portes-fenêtres qui donnent sur le lac et fait le plein de lumière et de chaleur.

Il fait bon, dedans.

Pour la première fois depuis… des semaines ? Je peux enlever ma parka, mon pull et mon tee-shirt. My skin est toujours au chaud, mais libre – rougeurs comprises.

*

Il y a des citrons dans la cuisine.

Faudrait que j’en mange, mais ça fait longtemps qu’ils sont à l’air libre…

Peu importe. Dans quelques jours ils auront probablement l’air plus vivants que moi. Déjà j’ai les nausées, et les vertiges commencent.

Au revoir tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.